La stimulation du langage au quotidien

Dès la naissance la stimulation du langage est importante et ce, même, si l’enfant ne parle pas encore et ne fait que babiller. En effet, l’enfant commence déjà à développer des bases et des habiletés sur lesquelles s’appuiera le développement de son langage. Comment arriver à stimuler notre enfant dans notre horaire déjà surchargée entre la préparation de l’enfant le matin pour la garderie, le travail, le trafic au retour du travail, aller chercher l’enfant à la garderie, la préparation du souper, le souper, les bains et toutes notre routine familiale? Et si c’était possible d’offrir une stimulation du langage de qualité à notre progéniture sans avoir l’impression de rajouter une tâche ou de courir plus? Si c’était possible de l’intégrer à notre routine existante sans que ça nous demande plus de temps? Car on le sait, le temps est précieux.

C’est possible! Et même plus simple que vous ne le croyez. En plus d’économiser du temps, le fait de stimuler le langage à travers votre routine aura même plus d’impact. Pour l’enfant, ce sera beaucoup plus facile et ça aura plus de sens. Ça deviendra alors plus concret pour l’enfant d’appliquer les notions dans d’autres contextes de la vie.

Voici quelques pistes simples pour vous aider à faciliter l’apprentissage du langage chez votre enfant dans votre quotidien.

Lors de l’habillage
  • Stimulez le langage en nommant les vêtements, les parties du corps. Exemple : “Je mets ton bras dans la manche du chandail.”
  • Chanter des comptines sur l’habillage. Exemple : “Je m’habille pour aller dehors” “Je m’habille”
  • Utiliser des images pour illustrer les étapes de l’habillage. Vous pouvez créer un modèle et l’enfant colle l’image quand c’est fait. Exemple : pantalon, chandail, bas, etc.
  • Nommer les couleurs des vêtements.
  • Donner des choix de vêtements à l’enfant. Exemple : “Veux-tu porter un chandail rouge ou un chandail vert?” On incite ainsi l’enfant à s’exprimer.
  • Faire une phrase incomplète pour inciter l’enfant à compléter. Exemple : “Tu enlèves ton…” L’enfant peut répondre “pantalon”
Lors des repas
  • Nommer et décrire les aliments, les ustensiles, les objets utilisés (table, chaise, assiette, verre, fourchette, cuillère, etc.)
  • Nommer et décrire les actions lors de la préparation du repas (je mélange, je coupe, je lave, etc.)
  • Donner des consignes simples à l’enfant pour qu’il puisse vous aider à mettre la table. Exemple : “Mets la fourchette à côté de l’assiette”
  • Tracer les objets de table (assiette, verre, fourchette, couteau, cuillère) sur un napperon. L’enfant place les objets sur le dessin en décrivant ce qu’il fait. Ou l’adulte lui pose des questions. Exemple : “Où va l’assiette? Pourquoi? À quoi ça sert? Vous pouvez donner une image en exemple à l’enfant (une photo que vous aurez prise de tous les objets placés au bon endroit).
  • Donner à l’enfant le choix d’aliments.
  • Compter les ustensiles, verres, personnes à table.
  • Inciter l’enfant à raconter sa journée, un bon moment de sa journée. Raconter-lui la vôtre pour lui donner un exemple.
  • Créer des occasions, des situations qui obligeront l’enfant à faire une demande, à communiquer son besoin. Exemple : Oublier intentionnellement de lui donner une fourchette pour manger. Il devra la demander.
  • Jouer au restaurant l’instant d’un repas.
  • Demander son aide pour la préparation du repas.
En voiture
  • Jouer à nommer les choses que vous voyez à l’extérieur. Exemple : “Je vois un arbre, une maison bleue, etc.”
  • Décrire vos actions : j’avance, j’arrête, je tourne…
  • Jeu des feux de circulation Vert = J’avance ; Jaune = Je ralentis ; Rouge = J’arrête
  • Jouer aux devinettes Exemple : “Je penses à un animal, qui donne du lait, qu’est-ce que c’est?”
  • Écouter et chanter des chansons ou comptines.
  • Raconter sa journée.
  • Lui poser des questions sur ce que vous voyez dehors. Exemple : “Pourquoi crois-tu que la madame a une poussette?”
  • Lui poser des questions simples.
  • Identifier les véhicules que vous rencontrez. Exemple : un camion vert, une voiture rouge, une moto, etc.
Lors du bain
  • Nommer les parties du corps en se lavant.
  • Utiliser des jouets ou des personnages. Exemple : Une poupée qui doit prendre un bain, un camion ou une voiture au lave-auto, des poissons, des animaux, etc.
  • Comptines et chansons Exemple : Les petits poissons dans l’eau; Bateau sur l’eau; Baby shark; Les poissons gigotent; Saute, saute, saute petite grenouille; Il était un petit navire; Tête, épaules, genoux, orteils; J’ai deux yeux.
  • Transvider de l’eau avec des contenants en faisant des sons. L’enfant reproduit les sons. Et décrire l’action. Exemple : le plat est rempli d’eau, je vide le plat, etc.
À l’heure du dodo
  • Lire une histoire à l’enfant. Lui poser des questions pendant l’histoire. Exemple : “Tu penses qu’il va arriver quoi?”
  • Lire plusieurs soirs la même histoire et l’enfant pourra la raconter à son tour.
  • Observer avec l’enfant les images d’un livre. Exemple : “Qu’est-ce que tu vois?” “Qu’est-ce qu’il fait le garçon?”
  • Chanter des berceuses ou chansons douces.
  • Revenir sur des moments de la journée. Lui poser des questions. Exemple : “Qu’est-ce que tu as le plus aimé aujourd’hui” “Qu’est-ce que tu as le moins aimé?” “Que veux-tu faire demain?”
  • Inventer une histoire avec l’enfant.
  • Faire parler les peluches, poupées ou figurines de l’enfant.
  • Apprendre à l’enfant à parler doucement, à chuchoter.
D’autres idées
  • Feuilleter des circulaires avec l’enfant, nommer ce que vous voyez.
  • Jeu de rôles : restaurant, cuisinier, maman, papa, déguisement, réparateur, garagiste, coiffeuse, épicier, médecin, vétérinaire, policier, pompier, conducteur, chanteur, etc.
  • Nommer des animaux et leur cri.
  • Faire un album de photos pour l’enfant avec les personnes significatives pour lui (papa, maman, frère, soeur, amis, chien, chat, grands-parents, éducatrice, sa maison, la garderie, jouets préférés, etc.
  • Jouer à Jean dit
  • Chanter des comptines et chansons *
  • Afficher des images significatives des mots que l’on veut travailler.
  • Utiliser des figurines et leur faire faire des actions en les nommant. Exemple : “Il glisse” “Il saute”
  • Utiliser un tableau imageant la routine quotidienne. Exemple : Je me réveille, je vais à la salle de bain, je déjeune, je m’habille, je pars pour la garderie, etc…
  • Utiliser un calendrier imager pour que l’enfant puisse se repérer dans le temps.
  • Jouer au jeu de mémoire. Si l’enfant ne comprend pas encore le principe, on peut seulement que regarder les images et dire ce que l’on y voit.
  • Ne pas reprendre l’enfant sur les mots qu’il ne prononce pas bien. Exemple : Non ce n’est pas un “ateau”, c’est un “bateau” Et ne pas faire répéter le mot. Exemple : “Dis-le : bateau” Mais plutôt reformuler pour lui. Exemple : “Ah oui! c’est un BATEAU” en mettant l’accent sur le mot.
  • Faire une chasse aux trésors
  • Parler à l’enfant avec des mots d’adulte, pas des mots de “bébé”. L’enfant doit apprendre les vrais mots. Même si celui-ci les déforme.
  • Parler à l’enfant également avec des phrases d’adulte. Exemple : L’enfant dit “encore kiki” l’adulte ne devrait pas répondre : “Mummm! Bon kiki pour Julie” mais plutôt : “Tu veux encore un biscuit, Julie? C’est bon les biscuits”
  • Décrire les actions que vous posez. Exemple : “Je bois de l’eau”
  • Se placer à la hauteur de l’enfant et établir le contact visuel pour lui parler.
  • Suivre les intérêts de l’enfant lorsque vous parler avec lui. Exemple : S’il aime les dinosaures, parlez-lui en.
  • Utiliser des phrases et du vocabulaire variés.
  • Reprendre les phrases de l’enfant en ajoutant un élément (un mot ou une information).
  • Renforcer les réussites langagières.
  • Éviter de bombarder l’enfant de questions, commenter plus souvent. Par exemple au lieu de dire : “Ça c’est quoi? Et ça, c’est quoi?” dire plutôt : “Regarde c’est ton fruit préféré.” Et l’enfant pourra répondre par exemple : “Une banane”
  • Donner un choix de mots ou de phrases à l’enfant comme indice.
  • Prendre l’habitude de dire ou de faire des choses absurdes pour faire réagir l’enfant verbalement.

En fin de compte, tous les moments de la journée sont propices au développement du langage. Parfois vous le faites même sans vous en rendre compte. Demeurez simple et utilisez ce que vous avez sous la main.

* Cahier de comptines gratuit ici https://strategieseducatives.com/wp-content/uploads/2021/09/Mon-cahier-de-comptines.pdf

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *